Focus sur le cocon sémantique

Être visible sur le web suppose d’avoir un excellent référencement naturel. Plusieurs règles doivent être suivies à cet égard. En effet, les moteurs de recherche disposent d’algorithmes de plus en plus restrictifs, sanctionnant les contenus qui ne sont pas à la hauteur des requêtes des consommateurs. Parmi les techniques utiles que toute entreprise se doit de savoir figure le cocon sémantique.

Définition du cocon sémantique

Ce concept a été amené en France par Laurent Bourelly. Il s’agit d’une experte dans le domaine marketing, plus particulièrement, dans le domaine des contenus de qualité.

Le cocon sémantique se définit comme étant un système d’organisation des contenus afin de les rendre visibles et accessibles par le grand public.

Mise en place du cocon sémantique

Il s’agit de grouper les mots-clés qui sont liés entre eux au sein d’un cocon. Ces derniers seront reliés par un maillage interne pour renforcer leurs impacts ensemble. En effet, plus ils se trouveront au sein d’un seul cocon, plus l’article sera pertinent face à une requête de l’internaute.

La méthodologie de son établissement est la suivante :

  • Cerclage et définition des requêtes des consommateurs, par secteur et par type de besoins ;
  • Arborescence du champ lexical et sémantique autour de chaque thème. Cette étape est plus exactement celle de l’établissement ainsi que de l’intégration des mots-clés déduits des requêtes de la phase précédente. Des outils tels que Google Analytics ou Google Trends sont souvent utilisés à ce niveau ;
  • Créations de liens entrants pour renforcer le cocon et optimiser son site. Il s’agit de bâtir un réseau afin d’améliorer la popularité du site ;
  • Établissement des balises afin que le consommateur puisse cerner plus rapidement la teneur du contenu dont la balise titre, la balise H1, H2 et H3 et la balise métadescriptive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *